Conso-Responsable

CONSO-RESPONSABLE : 5 étapes pour faire ses courses autrement

On le dit tous, mais on y retourne à chaque fois : les magasins industriels nous entubent (clairement). Des marges hallucinantes, des produits pas toujours frais et des packaging menteurs pour toujours vendre plus… ok, il est où notre bien-être là-dedans ?

Euh, dans leur chiffre d’affaire ;)

Aujourd’hui, on va parler ensemble de la façon dont on peut faire nos courses. Mais de façon simple. Vraiment.

1/ Les petits marchés vous attendent

Parce que oui, il y a de vrais humains qui vous attendent dehors, derrière leur stand pour vous vendre leurs produits artisanaux. C’est pas un mythe, ils existent bien ces petits messieurs dames pour faire vos courses 🙂

Toujours se méfier quand même des étales vraiment bien (TROP bien) remplies de légumes brillants ou vingtaines de pots de miel « sois-disant » fait maison. Mais dans l’ensemble, les producteurs locaux sont présents au marché de votre ville/village. Les prix sont plus abordables qu’en grande surface, et vous êtes sûrs que c’est de saison 🙂

Je vous ai trouvé l’annuaire des marchés de France, cliquez juste ici pour le consulter 🙂

Le petit plus non négligeable : vous voulez une info pour cuire votre butternut ? vous ne savez pas comment découper votre poulet fermier ? pas de panique, ces artisans seront toujours de bons conseils pour régaler vos papilles.

Ma petite astuce pour des courses organisées

Je fais le marché une fois par semaine. Chez nous, il a lieu le mardi et le dimanche matin. 

J’aime y aller le dimanche, aux alentours de 10h et y achète : 

  • mes légumes pour la semaine (suivant la saison et nos envies), 
  • les oeufs frais, 
  • un bon fromage pour la semaine, 
  • la viande pour la semaine (pareil, suivant nos envies). En général c’est un poulet fermier que je cuisine moi-même, le reste de viande de la carcasse fera un bon plat cuisiné héhé économique et moins cher que du blanc de poulet déjà découpé. Et de temps en temps une bonne viande rouge de l’étale du boucher, qu’on mangera le midi même. Miam !
  • du bon pain frais. Encore une fois, ça dépendra de nos envies 🙂 aux noix, aux céréales, au seigle… bref, la variance est notre mot d’ordre !

Voilà, vous avez fait la base de vos courses alimentaires pour la semaine. J’ai pas de ticket à vous montrer car je ne les demande jamais, et ça aussi c’est top au marché. Pas de papiers, ni d’emballages inutiles. Pas de plastique emballé dans du carton. Mais promis la prochaine fois je le prend pour vous montrer 🙂

Mais pour vous donner un ordre d’idée, le panier moyen au marché pour 2 personnes revient à environ 45 euros pour la liste ci-dessus. Sachant que j’ai fais les courses (aliments de base) pour la semaine.

En magasin industriel, nous ressortons des courses avec une note qui frôle les 70 euros. 

2/ Acheter en vrac pour les légumineuses, le chocolat et tout le reste.

Hein, les légumi-quoi ?

Les légumineuses. Ce sont tout les légumes secs comme les pois chiches, les lentilles, les haricots… Extrêmement bons pour la santé et particulièrement pour les sportifs, car riches en protéines (par exemple, on trouve plus de 20g de protéines pour 100g de pois chiche… énorme quoi.)

En gros, tout les aliments que vous n’avez pas trouvé en faisant votre petit marché, bah… vous le trouvez au rayon vrac de votre supermarché bio 🙂

Alors STOOOOP ! je vous vois venir : “oh non, encore une connerie de magasin bio. Pff ils nous font croire qu’il y a une différence mais c’est du pipo, une mode ce bio !”

Et bien non. Dites vous bien qu’acheter en vrac dans un magasin bio vous reviendra toujours (sauf exception exceptionnellement exceptionnelle) moins cher qu’acheter chez l’industriel du coin. 

3,99euros les 20 oeufs bio venants du producteur de la région (département 34 certifié). Autrement dit, moins de 0,20 centimes l’oeuf bio. Plutôt pas mal non ?

Voilà, c’est dit. Pas besoin d’en faire tout un roman : vous trouvez tout. Absolument tout pour faire vos courses, des herbes aromatiques au chocolat gourmand et aux biscuits pour chien en vrac. A vous de doser votre petit sachet et hop, passez en caisse !

Toujours le même avantage : vous contribuez au « zéro-plastique » grâce aux emballages de vrac, qui sont en papier kraft. A garder une fois à la maison pour y mettre les sandwichs quand on part en pique-nique, par exemple 😉

3/ Se servir de notre portable pour une cause intelligente. Pourquoi pas.

Il existe une multitude d’applications différentes pour mieux consommer et éviter le gaspillage alimentaire !

En France, le coût du gaspillage de denrées du champ à la poubelle représenterait 16 milliards d’euros annuels, d’après l’ADEME, soit 240€ par an et par personne si l’on rapporte ce chiffre à l’ensemble de la population française. (source : https://www.fne.asso.fr/dossiers/gaspillage-alimentaire-définition-enjeux-et-chiffres)

Donc oui les appli du style Yuka vous aident à y voir claire sur quoi acheter en magasin et arrêter de se faire avoir par les packaging « naturels », « bons pour notre santé », « 0% pour la ligne fine », mais si on dit stop à ces conneries on se rend compte qu’on gagne un temps fou en magasin.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est alimentationindustrielle-300x225.png.

Qui parmis vous c’est déjà retrouvée (oui le « e » est voulu, je pense parler à une majorité de femmes en écrivant ce paragraphe ahah) devant les rayons, avec notre appli qui scanne les produits un par un comme si on anticipait l’hôtesse de caisse. Tout ça pour essayer de décrypter les emballages. Et la finalité ? Bah, 3h dans le magasin. 36 produits scanners. 72 froncements de sourcils. 4 produits dans le chariot. 

Oui oui, je l’ai vécu aussi ! et j’ai envie de vous dire : c’est terminé ces bêtises. Vous prenez plus la tête avec tout ces trucs marketing. 

Cosmopolitain a su regrouper les 5 meilleures appli pour lutter contre le gaspillage alimentaire et nous permettre de faire des économies, des vraies. SIMPLEMENT :

1/5 Too Good To Go

Lien direct vers Too Good to go juste ici 🙂

Lutter contre le gaspillage alimentaire tout en se faisant plaisir, c’est le but de cette application. 

Dans votre rue, votre quartier ou votre arrondissement, retrouvez tous les commerçants et restaurateurs qui bradent les prix de leurs invendus du jour et venez les récupérer avant qu’ils ne les jettent. 

Un moyen simple et efficace de s’engager tout en mangeant à petit prix. Pour cela, il vous suffit de repérer un point de collecte sur l’application, de réserver votre panier et de venir le chercher aux heures indiquées, en présentant votre smartphone. 

Petit plus : vous pouvez également faire un don sur l’application, afin que les paniers repas soient collectés au profit des sans-abris. 

2/5 OptiMiam

Lien direct vers OptiMiam juste ici 🙂

Pomme de Pain, Franprix, Big Fernand… Voici un exemple des enseignes qui vendent leurs invendus sur cette application. En dehors des grandes chaînes, vous trouverez également des commerces plus indépendants. 

Il vous sera ainsi possible de choisir où vous souhaitez récupérer les invendus à petits prix. 

3/5 Zéro-gâchis

Lien direct vers zéro-gâchis juste ici 🙂

Zéro-Gâchis s’occupe de recenser les grandes surfaces qui agissent contre le gaspillage. On retrouve notamment celles qui proposent à petits prix tous les produits qui arrivent bientôt à la date limite de consommation. Ainsi, on sait où se rendre pour faire ses courses !

Dans certains magasins, vous retrouverez même un espace dédié aux utilisateurs de l’application, où vous pourrez ainsi retrouver tous les produits invendus. 

4/5 Frigo Magic

Lien direct vers Frigo Magic juste ici 🙂

Votre frigo et vos placards regorgent d’aliments approchant dangereusement de la date de péremption.

Pour éviter de les jeter inutilement, l’application vous propose des recettes en fonction de vos envies, de vos aliments à disposition et du nombre de personnes que vous êtes. 

5/5 Save Eat

Save Eat vous propose de gérer vos placards et vos denrées alimentaires. 

Ainsi, l’application vous aide à consommer vos aliments dans les temps en recevant des rappels des dates de péremption et surtout, vous propose de délicieuses recettes pour utiliser les restes comme les épluchures, les peaux, etc. 

(Source : https://www.cosmopolitan.fr/applications-anti-gaspillage-alimentaire,2033502.asp)

4/ Favoriser les dates courtes quand c’est possible

Regarder les dates quand vous achetez par exemple vos yaourts est également un geste pour l’environnement. Oui, tout simplement parce que ceux qui ont une date courte seront jetés sans contrainte. Les gros industriels ne se cassent pas la tête. Il y a une partie qui est remise aux associations tel que la croix-rouge oui, mais une grosse partie (et en l’occurence les aliments périmés) sont jetés.

A nous, petits consommateurs, de prendre conscience de ça et y mettre notre petite astuce “anti-gaspillage” : acheter moins, avec des dates courtes. Comme ça c’est consommé, et pas de gaspillage. Ni au magasin, ni à la maison 🙂

Petite astuce conso-responsable

Attention, ne pas confondre DDM et DLC : la DDM est la Date de Durabilité Maximale, la DLC est la Date Limite de Consommation. Entre autre, ne pas confondre une DDM que l’on peut dépasser (l’aliment prendra juste en couleur ou en goût) avec la DLC (aliment ayant atteint sa date limite de consommation).

5/ Je compatis avec les fruits et légumes tout moches

Ah la folie des industriels… il faut rentrer dans un “moule” pour nos fruits et légumes (un peu comme nous ahah) si ils veulent avoir l’opportunité de finir dans nos cuisines. Sinon : ils s’en débarrassent. Certains les réutilisent en soupe ou plats cuisinés, mais ne vous détrompez pas. Beaucoup finissent à la poubelle… oui. Je sais, c’est fou.

Du coup la solution est de ne pas bouder ces fameux “moches de la société” et vous les procurer avec amour… l’environnement vous dira merci !

Notre pays possède un patrimoine culturel et alimentaire si riche, favorisons la qualité à la quantité 🙂

Et vous, de quelle façon faites vous les courses ?

Tout en positivité, Lolita

.

Article similaire, qui pourrait t’intéresser :

11 astuces pour se soigner naturellement en hiver

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.