Développement personnel

Comment faire durer son couple ?

Cet article est écrit par Just’Elle, une écrivain et coach spécialisée en relations amoureuses. Je vous laisse lire ses conseils 🙂

Savoir accepter les défauts de l’autre

Quand on rencontre une personne et que l’on commence à s’y intéresser vraiment, on a le coeur qui s’accélère, on y pense souvent, on se sent léger… bref, on se croit “amoureux” mais le véritable amour ne nous tombe dessus comme ça, sans raison.

Qu’est ce que le sentiment d’amour ?

Ce que l’on croit être de l’amour est principalement de l’intérêt. De l’appréciation. On apprécie son physique, ses mots, sa façon d’être, de faire… au début on se voit et on ne veux regarder que les aspects positifs de la personne.
En fait c’est très égoïste. L’être humain est conçu pour vivre en couple les premières années de sa vie d’adulte. Ce sont principalement nos hormones qui nous guident afin de faire perdurer la race humaine. C’est le cas également pour de nombreux animaux. On va donc se mettre en quête de celui ou celle qui nous correspondra le mieux.
Souvent, la personne qui nous attire nous ressemble et nous complète.

Ce n’est qu’après que les choses se compliquent. Quand on connait mieux une personne, que l’on vit avec au quotidien on commence à percevoir ses défauts.

Commence alors le vrai cheminement vers l’amour.


Si les défauts de l’autre nous sont insupportables, l’amour a peu de chance d’exister ; mais si l’on apprend à apprécier ces mêmes défauts et que ça ne nous met pas dans des états insoutenables pour nous-même, alors peut-être que l’on peut finalement parler d’amour.
Au début c’est tout beau tout rose comme on dit. Les petites manies de l’autre nous font sourire et sont même mignonnes, mais assez vite cela peut devenir agaçant. On essaye de prendre sur soi pour un temps mais quand la gêne est trop forte, il faut en parler calmement pour trouver un terrain d’entente. On va souvent s’entendre répondre “tu m’as connu comme ça” ou “j’ai toujours été comme ça”…

Mais en fait si l’autre n’est pas réceptif et ne fais rien pour que son “défaut” (qui n’est autre qu’un trait de caractère que nous avons simplement du mal à apprécier) nous soit supportable, alors la guerre commence. Les disputes, les cris, les prises de têtes incessantes et pour couronner le tout, d’autres défaut qui étaient insignifiants vont nous apparaitre comme des montagnes de problèmes.
Le meilleur de l’autre fera place au pire, et nous dégagerons alors le pire de nous aux yeux de l’autre ; c’est un cercle vicieux.

Par contre, si on arrive à faire abstraction de ces petits défauts et qu’on s’efforce de les accepter comme on le faisait au début, alors l’amour a ses chances d’exister, de grandir et d’être.

Si ce sont de nouveaux défauts que l’on ne découvre qu’au fil du temps et qui nous semblent impossible d’accepter, et que l’autre ne veut (ou ne peut) rien y changer, alors ce sera très compliqué de vivre harmonieusement avec la personne que l’on pensait aimer.

Il est important d’instaurer un vrai dialogue

Instaurer un réel dialogue avec une personne que l’on vient de rencontrer et connaitre ses aspirations sur les sujets clés tel que ses projets, sa gestion des finances (le plus gros cas de divorce avant l’adultère), l’éducation des futurs enfants, les relations avec la famille, les beaux-parents, ses loisirs, la liberté que chacun accorde à l’autre et s’accorde à lui-même…
Il ne faut pas se laisser bercer uniquement par le sentiment de bien-être que l’on ressent au début. Combien de couples se forment, vivent à l’instinct et lorsque le quotidien épuise la romance : ils commencent à se disputer, se détester, se déchirer avec en prime des enfants au milieu. Être et rester sois-même en début de relation est une nécessité pour ne pas vivre le pire après ; ça évite les mauvaises surprises. Les mots doivent être en accord avec les actes.
On dit bien : chassez le naturel, il revient au galop. C’est une réalité.

Apprendre à se connaître soi-même

Apprendre à s’aimer est la base de toute relation réussie.

Si l’on sait qui l’on est qu’on sait ce que l’n veut, ce que l’on ne veut pas… on sait où l’on va, ce que l’on aime et déteste.

Et c’est le meilleur que l’on puisse offrir à la personne que l’on rencontrera.

Il est impossible d’être heureux en Amour avec une autre personne si l’on est pas heureux avec soi-même. L’autre viendra alors compléter le tableau et là, l’amour pourra naître et évoluer.

Il ne faut pas oublier que :

Les p’tits défauts seront là, quoi qu’il arrive. Et que vous aurez beau changer de partenaire, ça changera pas le problème : chacun a ses petits défauts.

Alors un seul remède :

Les accepter pour les modifier en qualité.

Voilà la seule possibilité pour AIMER pleinement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.