Développement personnel

Comment gérer son stress ?

On connait tous une période de vie qui nous stress plus qu’une autre. Chacun a sa façon de gérer son stress. Comme chaque stress est perçu différemment suivant sa cause.

Moi-même, si j’écris cet article aujourd’hui c’est parce que j’ai vécu une période de stress importante il y a quelques années. Un stress psychique qui s’est transformé en stress physique. Et un jour j’ai décidé de dire STOP.

Le positif attire le positif.

J’ai pris la décision de gérer mon stress. Et depuis ce jour là, je me suis fais la promesse de ne plus jamais laisser une situation prendre cette ampleur négative en moi. Je vais vous donner les phases que j’ai mis en application pour y arriver.

1/ Les causes du stress

En général, ce sentiment de stress est lié à un terrain inconnu. Un changement rapide de situation, un danger, une prise de décision nouvelle (importante ou non). Il faut savoir que les causes du stress peuvent être positives ! oui oui, le trac comme on l’appelle. Vous savez, c’est ce genre de stress que l’on ressent avant un spectacle de danse, un examen ou un premier rendez-vous galant. C’est ce genre de stress qui vous porte vers le haut. Il vous rend tout tremblant mais vous pousse à donner le meilleur de vous-même.

Et ensuite il y a bien entendu le stress négatif, qui est lié à des événements plus dramatiques comme un accident de voiture, la perte d’un emploi ou des problèmes financiers… c’est à celui-ci qu’il faut faire attention. Il faut savoir le prendre à la source car trop encré dans le temps, ce stress peut se transformer en dépression. En sophrologie, j’ai appris à conseiller les patients suivant chaque cause de mal-être. Dans ce article, je vais vous donner les solutions les plus basiques et efficaces. Ensuite si c’est un stress qui persiste et qui est enfoui depuis trop longtemps, il faut bien entendu prendre rendez-vous avec un spécialiste pour en parler. Vous pouvez d’ailleurs me joindre sur le Facebook de la page Développement Positif 🙂

Comment procéder ?

Vous devez donc vous poser, seul avec vous-même; et vous demander : quelle est la cause réelle de mon stress ? ne vous mentez pas. Ecrivez le si ça vous facilite la tâche. Le principal est que ça sorte et que vous en preniez conscience.

2/ Savoir relativiser

Facile à dire me direz vous… oui mais c’est la démarche à suivre pour gérer correctement son stress. La première étape est passée, vous savez d’où vient se sentiment de stress incontrôlable. Maintenant, la deuxième étape est de comprendre le degrés d’importance.

En effet, quelqu’un qui stress car son compte en banque est à sec c’est totalement compréhensible. On est angoissé à l’idée de s’imaginer le pire… et on stress. Le cerveau humain est programmé à toujours imaginé le pire, afin de se préparer à se défendre en cas de situation de “détresse”. A nous de reprogrammer cette partie du cerveau pour penser “positivement”.

Les solutions en cas de stress “détresse” : se poser, écrire chaque chiffre, chaque rentrée et sortie d’argent sur papier. Et se renseigner sur nos droits grâce à la maison de Justice et du Droit de notre ville, se renseigner sur les échéances que l’on peut demander, sur les moyens financiers que l’on peut se procurer (vendre des vieux vêtements, faire une brocante qui peut nous rapporter pas mal, je parle en connaissance de cause 😉 …) bref, se débrouiller pour avancer, en positivant car la roue tourne et qu’on touche tous le fond un jour ou l’autre.

Le principal est de savoir mettre un grand coup de pieds à terre pour remonter le plus positivement possible.

Maintenant, quelqu’un qui stress car son examen approche à grand pas et qu’il pense être prêt, mais cogite au point d’en faire des insomnies la nuit, là c’est un stress que l’on peut plus facilement contrôler.

Comment procéder ?

Je vais encore vous parler de sophrologie car c’est un domaine merveilleux qui nous ouvre des portes psychologiques pour lever les blocages, de façon si naturelle.

Je m’explique : cet étudiant qui stress à cause de ces examens au point de ne pas en dormir la nuit, il n’a rien à se reprocher puisqu’il à révisé correctement. Il stress car il ne sait pas ce que vont donner ses résultats, ses appréciations.

Et bien, la phrase phare à se répéter à chaque angoisse : suis-je maître de la situation ? En l’occurrence, non. Puisque ce sont des professeurs et agents qui procèderons à l’examen des résultats. Ce sont eux qui décideront des notes, des appréciations.

En gros, il faut savoir relativiser quand on n’est pas maître de la situation. Donc : abat le stress inutile, ça ne changera rien à part vous pomper votre énergie !

3/ En parler autour de soi

En général quand on stress, on a tendance à s’enfermer dans sa coquille et tout enfouir en nous. On se pose des milliers de questions, sans vraiment savoir par où commencer pour connaitre les réponses. Et bien maintenant que vous avez la 1ère étape et la 2ème, je vais vous donner la 3ème étape tout aussi importante : savoir communiquer. Parler de son stress à ses proches, son entourage. Parler de la raison pour laquelle on angoisse est la meilleure façon d’avoir des retours qui vont nous remonter le moral.

La communication est l’une des clés du bien-être

C’est compliqué au début je l’avoue. J’étais la première à me renfermer sur moi-même quand j’angoissais pour quelque chose. Puis au fil du temps, et parce que j’ai un chéri qui m’a aidée à être plus communicative à ce niveau, j’en parle dès que j’ai un doute, un petit stress qui m’envahi.

Vous êtes submergé par les dossiers au boulot, mais vous n’osez pas en parler par peur de déranger ou être la “rabat-joie” de service… et bien non, parlez-en ! si vous voyez que vous êtes épaulé de l’autre côté vous vous sentirez de suite plus léger.

A deux on trouve plus facilement de solutions, et on dé-dramatise plus facilement aussi. On a du soutien, donc on se sent compris, accompagné. Et ça c’est primordial pour se sentir plus serein et trouver des solutions.

4/ A l’inverse, savoir également prendre du temps pour soi

Oui, la 4ème étape sera le conseil inverse au 3ème : sachez vous ressourcer avec vous-même. Sachez vous retrouver, seul, apprendre à connaitre vos sensations.

Plus on se connait personnellement, plus on garera son stress au fil des années. Vous savez, il n’y a pas d’âge pour apprendre à se connaitre. Chacun, à son rythme, se retrouve à une passade de vie qui fait que vous avez besoin de vous ressourcer. Et bien pour vous, c’est peut-être maintenant. Là. Une période d’angoisse difficile à gérer ?

Comment procéder ?

Exercice pratique :

Prenez la voiture et allez vous promener à la plage, en forêt, dans un parc… prenez le temps d’apprécier l’environnement naturel qui vous entoure. Prenez le temps d’inspirer l’air qui entre dans vos poumons, puis expirez ce même air par la bouche en imaginant toute cette angoisse, de couleur foncée, qui s’évacue au fil des expirations…

Fermez les yeux, asseyez-vous en tailleur ou sur un banc, rester debout près d’un grand arbre qui vous attire. Bref, ressourcez-vous là où vous vous sentez BIEN. Et répétez cet exercice en extérieur aussi souvent que vous le pouvez. Vous verrez que la positivité d’un environnement sain vous relaxera. C’est scientifique.

Je vous demande simplement de vivre cet instant pleinement…

C’est le vôtre… Prenez en conscience… Aimez-vous.

Je suis curieuse de savoir si vous aussi, vous avez déjà vécu des moments de stress que vous avez eu du mal à gérer ? Dites moi en commentaire ce qui vous a permis d’en sortir ? Ou si au contraire, vous êtes encore dans cette angoisse permanente ?

Dans le même thème, je vous conseille l’article “Comment être heureux ?”

Je vous souhaite une journée pleine de positivité. Lolita.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.