Développement personnel

Comment vaincre l’angoisse du déconfinement – 4 étapes simples.

C’est un article un peu particulier que j’écris là… j’entends et je vois énormément de personnes victimes de leurs propres émotions.
Les pensées négatives fusent à tout va. Et ça se répercutent sur nos états émotionnels, sur nos rapports avec les autres (femme, mari ou enfants…), ça joue énormément sur la patience que l’on a et les énergies que l’on ressent.

Dans cet article, nous allons voir ensemble comment passer au-delà de ces pensées limitantes et toxiques pour votre bien-être. Car faut pas déconner, en plus d’être ronchon vous perdez de l’espérance de vie en vous angoissant et en stressant dès le réveil. C’est pas cool.

Qui suis-je pour vous donner des conseils ?

Je suis Lolita, portée sur la recherche neurologique et les aspects de la thérapie cognitive à plusieurs niveau.
Autrement dit : je suis très portée sur le système du cerveau humain et les impacts qu’ont nos pensées sur nos états mentaux. A savoir que le cerveau de chaque individu est entièrement re-programmable, je vais vous montrer ici ce qui nous intéresse : vaincre l’angoisse du déconfinement.

1/ Arrêtez de regarder les médias et les pages de réseaux sociaux liées à “l’information”

Ou devrais-je plutôt dire… à la désinformation. Oui parce que le but de tous ces médias c’est de jouer avec la peur de chacun. Et comment faire pour qu’il y ai un réel impact psychologique ? jouer avec les chiffres. Gonfler certains résultats, jouer avec les plans de caméra pour faire paraitre toujours “plus”, “plus gros”, “plus important”.
N’oublions pas qu’un journaliste a pour but de dévoiler des informations croustillantes, donc forcément les gros chiffres et les “abus d’information” sont alléchants.
Attention aux chaines d’information continue qui sont les pires, niveau bourrage de crâne… ils nous rabâchent les mêmes choses toute la journée, du matin au soir.

Mon conseil : Si vous avez l’habitude de vous réveiller avec les journaux, stoppez ça dès demain matin. Si vous avez l’habitude de faire défiler votre fil d’actualité réseaux sociaux et que vous êtes abonné-e à des pages d’informations, désabonnez vous. Honnêtement c’est pas faire de vous un mauvais citoyen que de ne plus vous faire du mal avec toutes ces poubelles d’informations.

Essayez rien que le temps d’une journée, vous m’en direz des nouvelles.

Personnellement je n’aime pas ces chaines. Je ne regarde même pas la télé. Simplement des films sur Netflix ou des documentaires, séminaires sur YouTube. J’écoute beaucoup de musique… bref je m’occupe l’esprit autrement qu’avec ces informations qui finalement deviennent addictives pour certains c’est vrai. Comment je reste informée me direz-vous ? et bien je m’occupe simplement de regarder le journal de 20h, une fois par jour et sans plus. Ce qui nous convient parfaitement.

2/ Décider soi-même quelles informations vont nourrir notre cerveau.

Oui parce que si nous arrêtons d’offrir de l’audience à toutes ces chaines, à l’inverse nous pouvons décider de ce qui est réellement bon pour nous. Ne nous comportons plus comme des moutons de la société mais plutôt comme des humains libres de droits ! chacun devrait se réveiller avec de la bonne musique, un sourire aux lèvres et des pensées positives plein la tête pour bien commencer la journée.

C’est pas la routine matinale d’une pub que je vous raconte là, non non. C’est bien réel. Nous, tous les matins, nous nous réveillons avec de la musique et de la bonne humeur.
C’est simplement une habitude à prendre.

Vous devez vous répéter : “je suis maitre de mes pensées ; je suis la seule personne à avoir la clé de mes émotions.” Entre autre, vous devez réussir à vous suffit à vous-même en pensant par vous-même, sachez vous affirmer et regarder les vidéos qui vous plaisent, écoutez la musique que vous aimez… bref cultivez votre petit jardin de positivité. OUI, votre jardin de positivité.

Dites vous que votre cerveau est rempli de graines qui poussent, ce sont plein de pensées. Il y a aussi les mauvaises herbes qui sont les pensées négatives, toxiques.
Et bien, si vous arrosez tous les jours les graines de positivité et que vous en prenez soin, les mauvaises herbes de négativité finiront par disparaitre. C’est pas de la magie, c’est de la science. C’est scientifiquement prouvé. Je vous parle bien de la reprogrammation de votre cerveau.

3/ Sachez profiter du moment présent

Il faut savoir que les personnes qui ont peur de la nouvelle vie qui nous attend sont souvent les personnes qui se sentaient bien à la maison. Ils avaient réussi à se créer une petite routine, un cocon qui leur était familial et qui leur correspondait. De là, rien que l’idée de reprendre une vie sociale en extérieur les effraie et les angoisse au point de ne plus avoir envie d’aller travailler, ou même de ne plus mettre les enfants à l’école.

C’est absolument compréhensible.

Le principal est de savoir profiter du moment présent tant que vous êtes encore à la maison, et ne pas imaginer les jours et mois futurs en extérieur. Parce que ce ne sont que des imaginations de notre esprit, nous ne pouvons pas prédire l’avenir. Entre autre, le cerveau humain a pour vilaine habitude de toujours imaginer le pire au lieu du meilleur. C’est notre instinct de survie. Beaucoup d’entre nous, quand nous imaginons le futur proche avec cette période de pandémie, voient du négatif à tout va. Et c’est là que l’on se rend malade.
Et si vous n’arrivez vraiment, mais vraiment pas à faire autrement que d’imaginer le futur car c’est plus fort que vous : imaginez un futur positif.

Oui c’est possible grâce notamment aux séances de méditation avec visualisation positive. (Très efficace également pour se sentir plus reboosté au niveau des énergies).

4/ Y aller crescendo.

Bah oui forcément vous allez pas ressortir faire la fiesta sur la place de la mairie dès la première semaine hein on est d’accord. Le principal est de retourner le plus tôt possible, faire des petites taches du quotidien. Commencez par exemple par simplement aller acheter votre pain pour le repas de midi.

Ensuite, allez faire vos courses un matin de semaine, dès l’ouverture pour croiser le moins de monde possible.

Enfin, commencez à ressortir vous balader dans un parc près de la maison… dites bonjour aux passants et marchez la tête haute. Parce que c’est pas parce qu’on doit peut-être porter un masque en présence d’autres personnes que l’on doit devenir insociables, bien au contraire !

Ca fait tellement plaisir de recevoir des sourires extérieurs. Alors sortez, même un tout petit peu, pour vous rassurer intérieurement et vous rappeler que nous sommes tous dans la même situation.

5/ Vous faire aider par un professionnel.

Si effectivement, même avec toute la bonne volonté du monde vous n’arrivez pas à sauter le pas et que l’angoisse est toujours présente, consultez un professionnel de la santé.

Pour ma part, vous pouvez me joindre sur différentes plateformes pour toute demande de suivi ou informations quelconques :

Facebook de Développement Positif

Instagram de Développement Positif

YouTube de Développement Positif

lolita.titeux@yahoo.com mon adresse mail 🙂

Je vous souhaite une belle continuité de vie toute en positivité, à très vite.

Lolita.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.