Astuces bien-être

Guide d’emploi : LES HUILES ESSENTIELLES

Si vous ne le savez pas, mon chéri et moi avons déménagé à la Réunion depuis même pas 10 jours (et c’est carrément trop cool !!)

J’ai déjà eu la chance d’assister à une conférence donnée sur Saint-Leu, ville où règne la médecine traditionnelle et l’utilisation des plantes pour se soigner. Tout ce qu’on aime quoi ^^
Le thème : L’AROMATHERAPIE.
En gros : les huiles essentielles et leurs impact sur notre bien-être.

Et bien… wahou ; HYPER intéressant.

La conférence a été animée par une infirmière en service psychiatrie qui a eu elle-même le résultat des huiles essentielles sur notre psychique en les incorporant à notre environnement. A l’aide de diffusion dans l’air, d’inhalations… bref restez jusqu’à la fin il y a de belles pépites 😉

C’est donc naturellement que je me suis dis « Ok il faut que je leur raconte !! » et me voici donc 🙂

Nous allons voir ensemble les points importants vus pendant cette conférence, en commençant par l’utilisation et les précautions à prendre avec les huiles essentielles.

Petit point : pendant l’article je vais utiliser l’abréviation HE pour « Huile Essentielle » 🙂

Les huiles essentielles, pour qui et comment ?

Alors, arrêtons de suite les hypothèses : les huiles essentielles sont adaptées à tous.

Même aux enfants et femmes enceintes. Oui oui. Le principal c’est pas de savoir qui utilise les HE, mais plutôt COMMENT. Là est le réel risque. Nous allons en parler juste après.

En fait c’est quoi une huile essentielle ?

Une huile essentielle est tout simplement l’essence crée par la plante.


Exemple : l’huile essentielle de lavande, c’est l’essence de lavande. On a extrait la partie de la plante utilisée (distillation) pour en donner une huile essentielle.

Attention de toujours choisir une HE biologique car sa distillation sera naturelle et son effet d’autant plus bénéfique.

Je vais vous faire la petite partie « histoire de l’aromathérapie ». Pas forcément intéressant pour tous, mais important pour notre éco système. Donc en gros : même si on est pas intéressé, on est concerné.

Alors SIMPLEMENT. L’aromathérapie c’est :

1/ LA PLANTE (avec sa dénomination « botanique »)

puis

2/ SON HISTOIRE (le lieu de pousse géographique)

puis

3/ RESPECT DU CYCLE VEGETATIF (le rythme des saisons)
Voilà ce qui diffère le plus entre une HE bio ou non

puis

4/ LA CULTURE (tout en amour bien sûr)

puis

5/ L’EXTRACTION (distillation naturelle comme dit plus haut)

Et hop, c’était simple vous voyez ? 😉

OK, mais à quoi servent les huiles essentielles ?

Alors maintenant que le flacon d’HE est à la maison, sachez que vous avez une petite pépite d’or entre les mains : on retrouve jusqu’à 100 – 200 molécules parmi les principes actifs intéressants du flacon, contre seulement 2 ou 3 pour un médicament ! je sais pas si vous voyez vraiment… c’est juste un truc de malade.

En gros, un flacon d’huile essentielle peut vous soigner presque 100 fois plus efficacement qu’un médicament.

Voilà. C’est dit.

Et sachez qu’elles vous soigneront intérieurement (psychique) comme extérieurement (physique).

Une odeur peut-elle changer notre humeur, nos pensées ?

Il existe la théorie de l’eau de Masaru EMOTO (décédé à l’heure d’aujourd’hui), que vous retrouvez juste ici, une petite vidéo YouTube de 30min.

En gros, il a démontré que l’eau change de structure moléculaire lorsqu’elle est soumise à des informations différentes (musique, émotions, vibrations…).
Sachant que le corps est rempli à 75% d’eau… qu’en concluez-vous ? lui en tout cas, en conclue que le corps est donc sensible aux différentes émotions, sensations, vibrations et donc : aux odeurs.

Une odeur peut bel et bien changer vos molécules intérieures, et donc votre état d’esprit.

PETITE ANECDOTE :

Pendant la conférence, une dame a levé la main pour prendre la parole.

Elle a expliqué que sa mamie très âgée et malade, luttait depuis des mois sans jamais fermer les yeux pour l’éternel. Ces personnes malades qui souffrent, mais ne partent pas. Vous voyez desquelles je parle..? c’est horrible à supporter, nous aimons ces personnes et voulons simplement qu’elles partent une bonne fois pour toute. En silence, en douceur pour un repos infini…

Et bien cette dame expliquait qu’après avoir découvert les HE et leurs propriétés, elle utilisa de l’huile essentielle d’Ylang Ylang pour masser les mains de sa mamie.
L’huile essentielle d’Ylang Ylang est connue pour ses vertus thérapeutiques au niveau psychique : le lâcher prise ; l’acceptation.

Au bout d’une petite semaine, une surprise arriva sans en être vraiment une : elle découvre un matin que sa mamie s’était éteinte dans son sommeil. Les massages d’Ylang Ylang y étaient surement pour quelque chose, et c’était bonne chose.

De plus en plus utilisée en soins palliatifs, les huiles essentielles sont saines, agréables et aident à passer certains cap en douceur.

COMMENT UTILISER LES HUILES ESSENTIELLES ?

En massage (quelques gouttes mélangées à une huile de jojoba, de coco ou d’amande douce : inodore).

En inhalation (quelques gouttes mélangées à de l’eau chaude dans un bol ou simplement en inhalation du flacon, quelques secondes suffisent).

En diffuseur (on en trouve un peu partout sur le marché ; quelques gouttes mélangées à de l’eau et hop 🙂 )

LES HUILES ESSENTIELLES RELAXANTES

CAMOMILLE ROMAINE : pour la sécurité, les désintoxication…
A utiliser en inhalation ou en diffuseur. Parfait également en tisane pour les enfants victimes de maux dentaires.

GERANIUM ROSAT : super en inhalation matinale quelques secondes, voir en diffuseur pour quelques minutes/heures. Le Géranium Rosat est utilisé pour ressentir le sentiment de joie ; de gaité.

LAVANDE FINE : Idem que pour le Géranium Rosat puisque ces deux HE possèdent les mêmes molécules 🙂 seule différence : la Lavande Fine possède des vertus désinfectantes pour l’air ambiant, en diffuseur par exemple.

MANDARINE : ah cette merveille… elle est synonyme de douceur. C’est sans aucun doute l’huile essentielle des enfants 🙂 parfait pour créer un petit cocon rassurant, le soir avant de s’endormir par exemple.

PETIT GRAIN BIGARADE : c’est un super anti-déprime !

VERVEINE CITRONNEE : alors elle, c’est le cran au-dessus ; c’est un super anti-dépression. A inhaler quand vous ressentez le sentiment d’abandon, de remise en question de votre propre vie.

Attention toutefois, ce genre de sentiment n’est pas à prendre à la légère.
Si vous êtes concerné (principalement par la dépression), je vous conseille d’aller voir un spécialiste qui pourra vous accompagner dans votre avancée.
On n’est jamais mieux qu’avec une épaule sur laquelle se reposer.

LES HUILES ESSENTIELLES TONIFIANTES

CITRON : saviez-vous que l’HE de citron possède des molécules proches de celles de la cortisone ? un petit coup de mou, quelques gouttes d’HE de citron dans un diffuseur et hop c’est reparti ! l’odeur vous donnera un bon coup de pep’s, voyez par vous-même 😉

LAURIER NOBLE : alors celui-ci… à marquer au stylo indélébile si vous avez des enfants en pleines études !
Ahah, vous savez pourquoi ? 2 raisons : l’HE de Laurier Noble est bénéfique pour la mémoire. Il est le reflet de la réussite, de la confiance en soi.
Entre autre : faites « snifer » du Laurier Noble à vos enfants, ils se transformeront en ingénieurs de la NASA !
La 2ème raison : c’est un super anti-acné 😉

LES HUILES ESSENTIELLES UTILES EN MEDITATION

Pour les personnes sensibles à leur bien-être intérieur et l’équilibre de leur chakras, voici la liste de chaque HE en accord avec chaque chakra.
Le 1er de la liste étant le chakra du sol, le principal.

Le chakra racine : Vétiver (pour les artistes dans la lune)

Le chakra sacré : Orange Douce (pour les tempéraments de feu)

Chakra plexus solaire : Eucalyptus Citriodora (aucun commentaire pendant la conférence)

Chakra du coeur : Géranium Rosat (pour s’ouvrir avec le coeur, être plus porté vers les autres. Voir plus haut 🙂 )

Chakra du thymus : Laurier Noble (oser, s’exprimer, réussir. Voir plus haut 🙂 )

Chakra frontal : Ylang Yang (pour le lâcher prise… voir anecdote plus haut 😉 )

Chakra coronal : Cèdre d’Atlas (pour vous aider à trouver votre place… c’est un arbre majestueux.)
Et l’Encens : c’est une résine qui vient du boswellia, un arbre africain proche du Baobab.
L’huile essentielle d’Encens vous aidera à vous connecter à l’au-delà, accompagner les personnes en fin de vie…

Et voilà, toutes ces supers informations ont été données pendant cette conférence et j’ai été heureuse d’y participer, et de vous retranscrire tout ce qu’ils nous ont appris. C’est tellement cool ! ça vous a plu ? n’hésitez pas à partager au plus grand nombre pour ouvrir les esprits et prouvé que les huiles essentielles c’est pas si compliqué quand on connait les bases et c’est même plus efficace que certains médicaments… 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.